Mathématicien de formation, j’aime explorer d’autres domaines, de l’informatique à la psychologie en passant par la photographie.

En tant que scientifique, je pense qu’il est tout aussi important de donner des exposés de vulgarisation que des exposés de recherche; j’interviens régulièrement dans des TecDay (ateliers de vulgarisation dans des gymnases) et ne rate pas une occasion de parler des sujets qui m’intéressent (comme l’exposé sur les NFTs dans le cadre de l’apéro bavard 2022).

 

Relation avec Artecapt

En 2018, Jérôme m’a parlé de ce projet un peu fou de co-fonder une association inter- et pluri- disciplinaire afin de rassembler scientifiques et artistes. Puisque je suis « à l’aise avec les chiffres » (et pourtant, regardez ma thèse, il y en a si peu!) j’ai pris le rôle de trésorier, de responsable informatique (gestion du site, du cloud, et de l’ensemble de nos ressources informatiques), et de maître en pédanterie (c’est dans mon caractère…).

Depuis novembre 2022, j’ai repris la présidence de l’association. En tant que président, un de mes buts est de donner une plus grand place aux sciences au sein de l’association. Je souhaite que nos événements puissent offrir des composantes artistiques et scientifiques (que cela soit de manière multi- ou pluri- disciplinaires).

En dehors

En parallèle, j’aime faire de l’escalade, manger du chocolat, faire de la photographie, voyager, arpenter quelques cols avec ma moto, cuisiner et je m’intéresse globalement à beaucoup de sujets qui mêlent technologie et société.

 PARCOURS

Ma vie vaudoise a commencé en 2007 lors de mes études de mathématiques à l’EPFL. En parallèle, j’ai fait pas mal d’associatif (association des étudiants en mathématiques, olympiades suisses de mathématiques, coaching, yearbook et membre du conseil de faculté) et j’ai eu la chance d’avoir quelques mandats en tant que programmeur indépendant (gestion de données médicales et RH). La création de ces logiciels, utilisés quotidiennement par une quinzaine d’EMS vaudois, m’a permis de découvrir d’autres aspects de la programmation (découverte des besoins des utilisateurs, coaching sur l’utilisation du logiciel, etc.). Finalement, j’ai eu l’occasion de faire quelques statistiques appliquées en réalisant l’analyse d’enquêtes de satisfaction (collaborateurs et bénéficiaire) d’un EMS pendant cinq ans.

A la fin de mon master, n’ayant pas encore envie de renoncer aux maths, j’ai effectué un doctorat combinant géométrie hyperbolique, algèbre et programmation. J’ai ensuite décidé de ne pas continuer dans une carrière académique et de m’orienter un peu plus sérieusement vers l’informatique et de passer de « bidouilleur d’ordinateurs » à programmeur à plein temps.

Pendant quatre ans, j’ai travaillé pour la start-up Bestmile en tant que membre puis responsable de l’équipe recherche. J’ai réfléchi à des problèmes d’optimisation pour des flottes de véhicules (taxis et transports en commun), développé notre simulateur et amélioré notre gestion des données cartographiques. En mai 2020, j’ai rejoint Digital Asset en tant que software engineer. Je travaille sur le protocole Canton qui permet de créer un registre distribué (distributed ledger) d’une manière efficiente en respectueuse de la confidentialité des informations. Depuis octobre 2022, mon temps est partagé entre la gestion d’équipe et la programmation.